vendredi 31 août 2018

Paul Klee (1879-1940) - Fish Magic

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/paul-klee-1879-1940-fish-magic.html

Paul Klee (1879-1940)
Fish Magic, 1925
Private collection 

Que voit-on ?  C'est bien  une nature morte à sujet de poissons même si Paul Klee n'en revendique pas clairement l'appartenance au genre ! Les poissons,  au nombre de six (dont un poisson rouge), flottent dans un espace indéfini qui pourrait êrte aussi le ciel que la mer ou une nappe... Ses six poissons sont accompagnés d'un grand vase de fleurs (en bas à droite de la composition) et de plusieurs autres fleurs isolées mais toujours groupées sur la droite de la composition. 
En bas de cadre : deux personnages appararaissent : un clown coiffé d'un chapeau pointu qui montre le bout se son nez (sur le coin  gauche de la composition) et  une sorte de maîtresse de cérémonie à deux visages qui  semble designer à l'attention du spectateur la scène déroulée au-dessus et à côté d'elle.

Rappel biographique : Le peintre allemand Paul Klee a peint très peu de natures de mortes revendiquées comme telles... une seule de lui étant clairement intitulée : Fruits on red 
Le cheminement peu commun et inclassable que suit son œuvre a posé bien des questions aux critiques d'art de la première moitié du 20e siècle.  Constructiviste au temps du Bauhaus, son oeuvre devient graduellement plus intuitive voir abstraite en tout can plus spirituelle. selon la définition du peintre Antoni Tapies qui écrivait  de lui  : « Klee est en occident un de ces privilégiés qui ont su donner au monde de l'art la nouvelle orientation spirituelle qui manque aujourd'hui où les religions semblent faire faillite. On pourrait voir en lui le parfait représentant de ce que Mircea Eliade  appelle l'unique création du monde moderne occidental. »
Voici l'épitaphe qu'il voulait que l'on grave sur sa tombe  :
Ici repose le peintre Paul Klee, né le 18 décembre 1879, mort le 29 juin 1940.
Ici-bas je ne suis guère saisissable car j'habite aussi bien chez les morts que chez ceux qui ne sont pas nés encore, un peu plus proche de la création que de coutume, bien loin d'en être jamais assez proche. 

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

jeudi 30 août 2018

Anne Vallayer-Coster (1744-1818) - Nature morte avec buste de femme, lièvre, faisan, cardons, courges, chou, melon, tomate, et ustensiles de jardinage

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/anne-vallayer-coster-1744-1818-nature.html

Anne Vallayer-Coster (1744-1818)
Nature morte avec buste de femme, lièvre, faisan, cardons, courges, chou, melon, tomate,  et ustensiles de jardinage

 Que voit on  ? On peut difficilement un assemblage d"éléments  plus hétéroclite dans une nature morte classique ?  Devant un arbre sur les marches et la balustrade d'un perron : à l'extrême droite de la composition : un lièvre et un faisan récemment abattus ; plus  bas,  une faucille qui voisine une énorme citrouille, des cardons,  un choux frisé  une tomate (une seule) et un melon duquel perle étrangement mais nettement une goutte de miel  ; au centre de la composition  : un buste de femme encadré de  quelques ustensiles de jardinages (binette, râteau, faulx ...

Rappel biographique : L'artiste peintre française Anne Vallayer-Coster, fille d'un orfèvre connu, fut, en peinture, l'élève de Madeleine Basseporte et de Claude Joseph Vernet.  Elle est admise à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1779 en tant que peintre de natures mortes et elle expose au Salon dès l’année suivante.  Elle devient chef du cabinet de peinture de la reine Marie-Antoinette qui la prit sous sa protection ainsi que son professeur de dessin. Un appartement lui est même attribué au Louvre sous la Grande Galerie. D'abord spécialisée dans le portrait, elle abandonne ce genre pour ce consacrer au nature morte vers la fin de sa vie et s’illustre aussi dans les tableaux de genre et la miniature. Elle poursuit sa carrière avec succès jusqu’à sa mort.

2018 - A Still Life Collection 

Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

mercredi 29 août 2018

Gino Severini (1863-1966) - Natura morta e gallo


https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/gino-severini-1863-1966-natura-morta-e.html


Gino Severini (1863-1966)
Natura morta e gallo
Private collection

Que voit on ? Une poule vivante au milieu d'une nature morte qui  compacte un ensemble assez hétéroclite composée d'une  verre d'eau (vide)  au citron, une pipe, un instrument de musique, un compotier et une bouteille de vin.

Rappel biographique  : Gino Severini est un peintre italien faisant partie du mouvement futuriste.
Il s'établit à Rome en 1899 oщ il travaille comme employé. Il fréquente l'école libre du nu à l'Académie et suit des cours de dessin le soir а l'Ecole de la Villa Medicis. Il rencontre le peintre Giacomo Balla dont il devient l'élève. Il rencontre également le peintre et sculpteur Umberto Boccioni avec qui il organise en 1905 l'Exposition des Refusés dans le foyer du théвtre Costanzi. Il s'installe а Paris en 1906 et fréquente l'avant-garde artistique. En 1910, il signe le manifeste pour la peinture futuriste avec Marinetti, Giacomo Balla, Umberto Boccioni, Luigi Russolo et Carlo Carrа. En 1912, il participe а l'exposition des peintre futuristes à la galerie Bernheim-Jeune а Paris et il est prйsent dans les expositions successives des futuristes en Europe et aux Etats-Unis.
Très bon dessinateur, il combine dans son oeuvre la science et l'art, la rigueur et l'imagination, pour atteindre le plus complet bonheur d'expression lorsqu'il lance, entre 1910 et 1915, les valeurs dynamiques du futurisme.
Il manifeste un grand interêt pour la chronophotographie et, pour s'opposer au mimétisme de la peinture traditionnelle, il s'attache dans sa peinture à décomposer les différentes étapes du mouvement
En 1913, il épouse Jeanne (1897-1992), la fille du poète Paul Fort.
Aprиs 1920, il se consacre notamment а l'art sacré et а la mosaîque. Il publie en 1921 un ouvrage intitulé Du cubisme au classicisme. En 1922, il décore de fresques une pièce du Castello di Montegufoni à la demande d'Osbert Sitwell, propriétaire des lieux. Il est l'ami de l'architecte français Auguste Perret. Dans les ann"es 1920, il partage son temps entre Paris et Rome.
En 1956, il ouvre а Paris l’Ecole d'Art italien avec Gio Colucci.

2018 - A Still Life Collection 



Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 
.

mardi 28 août 2018

Henri Matisse (1869-1954) - Nature morte au citron


https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/henri-matisse-1869-1954-nature-morte-au.html


Henri Matisse (1869-1954)
Nature morte au citron, 1917
Barnes Foundation Philadelphia

Que voit-on ? Sur un plateau en céramique blanche de style baroque : un verre d'au (à moitié plein ou a moitié vide selon al formule consacrée !) un citron et une cuillère en argent.  La potion peut se révéler amère ; est-ce celle de la vie ?...
L'utilisation du noir est typique de cette période chez Matisse. Au journaliste Ragnar Hoppe, qui l'avait interviewé en 1919, Matisse expliquait : " Je n’ai jamais été aussi conscient que récemment, de la beauté de la couleur noire, de tout ce qu’elle peut offrir, à la fois comme contraste et en soi ".
Du point de vue de la couleur, cette Nature morte au citron est aussi un  référence à Edouard Manet, que Matisse a toujours admiré. Matisse était fasciné par le caractère définitif du trait de Manet :  " l'application de la couleur en une seule opération, sans retouche ". 

Rappel Biographique : Le peintre français Henri Matisse, chef de file du Fauvisme et figure majeure de l'art du 20e siècle a peint tout au long de sa vie un très grand nombre de natures mortes dans des styles aussi différents que les périodes qu'il a traversées. Il aimait particulièrement ce genre à tel point qu'une de ses toutes premières peintures connues, actuellement conservée au Musée Malraux du Havre (France) est une nature morte, Nature morte au pichet peinte en 1896-97. Les animaux marins, les poissons et les mollusques dont les huitres, fréquents chez Matisse, sont toujours des signes de son évolution vers une peinture simplifiée et synthétique. Son maître, Gustave Moreau lui avait dit avec clairvoyance et d’un léger ton de reproche : « Vous allez simplifier la peinture… » ou encore, « Vous n’allez pas simplifier la peinture à ce point-là, la réduire à ça. La peinture n’existerait plus… ». Il a aussi beaucoup regardé les estampes d’Hiroshige ou d’Hokusaï, dont on retrouve souvent  l’influence chez lui dès lors qu'il s 'agit de peindre la mer et les poissons, mais pas seulement...


2018 - A Still Life Collection 


Un blog de Francis Rousseau

lundi 27 août 2018

Cuno Amiet (1868 -1961)

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/cuno-amiet-1868-1961.html

Cuno Amiet (1868 -1961)
Stillleben mit drei Orangen, 1907-08
Private collection

Rappel biographique : Cuno Amiet est un peintre suisse, qui reçut une première formation artistique auprès de Frank Buchser, à Feldbrunnen (canton de Soleure) En 1886, il part étudier à l'Académie de Munich où il rencontre Giovanni Giacometti. En 1888, il se rendent tous deux  à Paris. Les deux amis s'inscrivent à l'Académie Julian. S'inspirant de la vie de Paul Gauguin, Cuno Amiet passe une année à Pont-Aven en 1892, où il rencontre les disciples du maître et découvre également les œuvres de Vincent van Gogh. ll y rencontre également Armand Seguin qui l’initie а la gravure. Durant son sйjour en Bretagne, il pose les bases de son art de coloriste.
En 1893, Cuno Amiet retourne en Suisse. En 1897, il fait la connaissance de Ferdinand Hodler. En 1898, il s'installe  à Oschwand, un village bernois qui devient un centre de création et de villégiature artistique dès 1908.
Plsu connu pour ses paysages que pour ses natures mortes, Cunu Amiet, par sa maîtrise de la couleur, a imprimé, après Ferdinand Hodler, une nouvelle impulsion à la peinture suisse. Il fut membre de la Commission fédérale des beaux-arts (1911-1915 et 1931-1932) et du Moderner Bund (1912). En 1919, il fut nommé docteur honoris causa de l'université de Berne.

2018 - A Still Life Collection 




Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 


dimanche 26 août 2018

Edgar Fernhout (1912 - 1974) - Stilleven met peren

http://astilllifecollection.blogspot.com

Edgar Fernhout (1912 - 1974) 
Stilleven met peren, 1932.

Rappel biographique : Edgar Richard Johannes Fernhout est un peintre hollandais,  fils de l'artiste Charley Toorop et du philosophe Henk Fernhout.  Comme sa mère et son grand-père, Jan Toorop, il fit essentiellement carrière dans la peinture.  Edgar Fernhout peignit surtout des natures mortes et des portraits.  Beaucoup ont été peints dans le style de sa mère  Charley Toorop, d'autre part amie de Jean Arp, Alexander Calder, Max Ernst et Piet Mondriaan  dont les influences dans l'oeuvre d' Edgar restèrent longtemps visibles.

2018 - A Still Life Collection 




Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

samedi 25 août 2018

Paul Cézanne (1839-1906) - Nature morte avec poires et pommes, pot en céramique bleu et bouteille de vin

http://astilllifecollection.blogspot.com

Paul Cézanne (1839-1906) 
Nature morte avec poires et pommes, pot en céramique bleu et  bouteille de vin 
(Aquarelle c.1902-1906) 
Morgan Library and Museum 

 Que voit on  ? Ce que décrit précisément le titre, les poires étant relégué a l'arrière plan de la composition et Cézanne ayant pris soin placer le couteau dans le sens précis de la perspective comme dans les règles les plus strictes de la nature morte l'exigeait au 17e siècle.

Rappel historique : Cézanne pratique le dessin au crayon noir pendant toute sa vie, dans des carnets de notes, aussi bien au Louvre que dans la nature. Les aquarelles, qui sont une part importante de son œuvre, sont autant des œuvres abouties que des études.
Les natures mortes sont un de ses grands thèmes favoris qui permettent au peintre de construire ses tableaux, d'approfondir les rapports entre les vides et les pleins, les figures et les fonds. Pour Cézanne, la nature morte est un motif comme un autre, équivalent à un corps humain ou à une montagne, mais qui se prête particulièrement bien à des recherches sur l'espace, la géométrie des volumes, le rapport entre couleurs et formes : « Quand la couleur est à sa puissance, la forme est à sa plénitude », disait-il. Dans ces natures mortes, Cézanne place des objets de peu, faits à la main par l'artisanat local et paysan, et il les peints plus grands que nature en en accentuant les défauts, avec des torchons, nappes, fruits ou fleurs, le tout placé sur un coin de table. Incomprises en leur temps, ses natures mortes sont ensuite devenues l'un des traits caractéristiques de son génie.
Les pommes sont un des éléments, avec les vases, qui forment ses « obsessions picturales ». Pour les philosophes, elles participent à l'établissement de sa personnalité et à sa quête de l'être. Les natures mortes, et notamment les pommes, sont le signe de sa nouvelle conquête picturale.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 





vendredi 24 août 2018

Paul Klee (1879-1940) - Fish 1928

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/paul-klee-1879-1940-fish-1928.html

Paul Klee (1879-1940)
Fish 1928 
Private collection

Le peintre allemand Paul Klee a peint très peu de natures de mortes revendiquées comme telles... une seule de lui étant clairement intitulée : Fruits on red 
Le cheminement peu commun et inclassable que suit son œuvre a posé bien des questions aux critiques d'art de la première moitié du 20e siècle.  Constructiviste au temps du Bauhaus, son oeuvre devient graduellement plus intuitive voir abstraite en tout can plus spirituelle. selon la définition du peintre Antoni Tapies qui écrivait  de lui  : « Klee est en occident un de ces privilégiés qui ont su donner au monde de l'art la nouvelle orientation spirituelle qui manque aujourd'hui où les religions semblent faire faillite. On pourrait voir en lui le parfait représentant de ce que Mircea Eliade  appelle l'unique création du monde moderne occidental. »
Voici l'épitaphe qu'il voulait que l'on grave sur sa tombe  :
Ici repose le peintre Paul Klee, né le 18 décembre 1879, mort le 29 juin 1940.
Ici-bas je ne suis guère saisissable car j'habite aussi bien chez les morts que chez ceux qui ne sont pas nés encore, un peu plus proche de la création que de coutume, bien loin d'en être jamais assez proche. 

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

jeudi 23 août 2018

Ignacio Zuloaga y Zabaleta (1870-1945) - Bodegon con uvas y manzanas

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/ignacio-zuloaga-y-zabaleta-1870-1945.html

Ignacio Zuloaga y Zabaleta (1870-1945)
Bodegon con uvas y manzanas
Private collection

Que voit on ?  Des pommes et des raisins disposés comme les personnages en action sur une scène de theatre et saisis dans une lumière sanguine de couchant très spectaculaire

Rappel biographique  : Ignacio Zuloaga y Zabaleta, fut l'un des plus importants peintres espagnols de la fin du 19e et du début du 20e siècle. Son père était le remarquable damasquineur Placido Zuloaga dans l'atelier duquel il travailla, enfant, et  où il s'initia au dessin et à la gravure. Sa formation scolaire se fit en France chez les jésuites puis à Madrid et à Rome.
 Il fut principalement connut comme portraitiste de tous les personnages importants de l'Espagne de son temps et comme il était un grand aficionado  pour ses portraits de toreros célèbres ou inconnus et plus rarement pour ses scènes de corrida. Il est aussi l'auteur du portrait du collectionneur d'art Carlos de Beistegui qui est exposé au Louvre, dans la Salle Beistegui au 2eme étage du pavillon Sully ; selon les volontés de son commanditaire ce portrait doit y être exposé en permanence au sein de l'importante  collection de sa donation au Louvre. Zuloaga figure également aux musée d'Orsay.
 Il a peint très peu de natures mortes.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 


mercredi 22 août 2018

William Scott (1913-1989) - Still Life (Dish and Eggs) 1947

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/william-scott-1913-1989-still-life-dish.html


William Scott (1913-1989) 
Still Life (Dish and Eggs), 1947
Private collection 

 Que voit on ?  Le thème favori de ce peintre (les oeufs) traités ici dans la tonalité monochrome qui était la sienne a la fin des années 1940.  Cette nature morte comme souvent chez lui comporte uniquement des formes rondes et le seul angle que l'on peut éventuellement y trouver (celui de l'entablement en haut à gauche de la composition) est soigneusement arrondi  pour eviter d'etre uen angle droit...

Rappel biographique : le peintre britannique William Scott est à la fois célèbre pour ses natures mortes et ses toiles abstraites. Il séjourna un peu à Pont Aven (France) mais c'est pendant son séjour Etats-Unis où il rencontra Jackson PollockElaine de KooningFranz Kline et Mark Rothko qu'il évolua vers l'abstraction. En 1958, il représenta la Grande-Bretagne à la Biennale de Venise. Ses natures mortes sont généralement la propriété des plus grands musées de la planète. 

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

mardi 21 août 2018

Giovanna Garzoni (1600-1670) - Natura morta con zucche fiori e foglie di vite

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/giovanna-garzoni-1600-1670-natura-morta.html

Giovanna Garzoni (1600-1670) 
Natura morta con zucche fiori e foglie di vite
(Nature morte a ec fleurs de courges et feuilles de vigne) 
(gouache sur parchemin) 
Palazzo Pitti, Firenze


Rappel biographique : Giovanna Garzoni est sans aucun doute l'une des plus extraordinaires peintres de nature morte de l'Ecole Napolitaine non seulement par sa façon de peindre (par petites touches rapprochées immédiatement identifiable) et par  les supports sur lesquels elle a peint (toujours des petits formats sur parchemin ou papier) que par l'immense  célébrité qu'elle acquit de son vivant,  faisant d'elle, l''une des peintres les plus adulées et les plus demandées de son époque.
Après un premier séjour à Venise entre 1625 et 1630,  où ses premières oeuvres la font immédiatement remarquer de quelques grandes familles de la ville, elle commence très rapidement à travailler pour les grandes cours d'Italie. A Rome, elle reçoit des commandes de la famille Colonna. A Naples, elle entre  au service du vice-roi. Entre 1632 et 1637,  elle est employée par Victor-Amédée Ier de Savoie.... Toutes les cours de la péninsule se l'arrachent et veulent posséder des oeuvres d'elle. Giovanna Garzoni passe d'une cour à l'autre, consciente de sa valeur et de son succès et travaillant toujours pour le plus offrant !
Entre 1642 et 1651, on la retrouve comme peintre de la prestigieuse cour grand-ducale de Florence, où elle restera le plus longtemps, forte de l'infaillible soutient et de l'admiration (presque sans limite) d'une bonne partie de la famille Medicis  Le grand-duc Ferdinand II  de Medicis et son épouse Vittoria della Rovere, son cousin le prince Laurent, et les cardinaux Carlo, Giovancarlo et Leopoldo, furent ses grands admirateurs, et ses soutiens constants, à tel point que les galeries florentines conservent encore aujourd'hui un nombre considérable de ses oeuvres.  Bien avoir quitté la  cour  Florentine pour retourner à Rome en 1650, elle continue à travailler pour elle, comme si un lien indefectible les liait.  C'est ainsi qu'entre  1650 et 1670,  sur  commande de Ferdinand II de Médicis  pour la  Villa di Poggio Imperiale, elle exécuta vingt petits natures mortes absolument qui restent parmi les plus belles  de son époque ;  plusieurs sont aujourd'hui conservées au Palais Pitti à Florence.
En 1666,  Giovanna Garzoni, sans enfants,  légua toute sa succession à l'association romaine de peinture Accademia di San Luca, à condition que celle ci lui fasse construire un  tombeau dans l'église Santi Luca e Martina.  On peut toujours voir aujourd'hui ce monumental tombeau, oeuvre de Mattia de Rossi, à la droite de l'entrée de cette église.
Largement autodidacte,  il est probable que  Giovanna Garzoni ait été influencée par  plusieurs de ses contemporains à commencer par la peintre Fede Galizia mais aussi sans doute par le napolitain Giovanni Battista Ruoppolo ou par  Jacopo Ligozzi (présent dans les collections grand-ducales florentines). Outre ses natures mortes, elle fut aussi  l'auteur d'illustrations botaniques, de petits portraits, de copies de tableaux, privilégiant toujours la technique de la détrempe sur parchemin et les petits formats.

2018- A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 


lundi 20 août 2018

Fede Galizia (1578-1630) - Alzata d'argento con prugne, pere e una rosa



https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/fede-galizia-1578-1630-alzata-dargento.html


Fede Galizia (1578-1630)
Alzata d'argento con prugne, pere e una rosa, 1602
Compotier d'argent avec prunes, poires et une rose, 1602
Collection privée

Que voit on ? Une coupe centrée au milieu de la composition comme c'est invariablement le cas dans  toutes les natures mortes de cette grande peintre italienne. Celui-ci, en argent ciselé,   contient des prunes et des pruneaux. Sur l'entablement,  d'une grande sobriété, une poire et une moitié coupée qui commence à montrer des signes d'oxydation pour illustrer le Tempus fugit ou Memento Mori  que toute nature morte doit véhiculer.   Une rose ponctue la  composition exactement comme chez Zurabran ! 

Rappel biographique : Fede Galizia appelée aussi Fede Gallizi est une peintre italienne de l'époque baroque. Elle apprit à peindre  dans l'atelier de son père le peintre miniaturiste Nunzio Galizia, qui travaillait  à Milan. A 12 ans, elle maîtrise parfaitement l 'art de la  gravure. A 20 ans, elle a déjà une réputation de portraitiste qui dépasse les frontières du duché de Milan. En 1596, elle réalise une Judith et sa servante qui lui assure une  notoriété de peintre majeure. Elle exécute plusieurs commandes pour des églises de Milan dont un retable pour l'église Santa Maria Maddelena.
En 1630, elle meurt à Milan de la grande peste qui ravageait alors l'Italie.
C'est en 1965 seulement que Stefano Bottari constitue le catalogue de ses œuvres. A la surprise générale il lui attribue une majorité de natures mortes alors que sa réputation de son vivant était plutôt basée sur les portraits et les sujets sacrés (les plus nobles des genre picturaux de l'époque).
Ses natures mortes d'une très grande simplicité, empreintes du dépouillement prôné par la Contre-Réforme,  font  souvent penser à celles de Zurbaran. Fede Galizia est avec Clara Peeters à Anvers et Louyse Moillon à Paris l'une femmes premières peintres de natures mortes.

2018- A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

dimanche 19 août 2018

Claude Monet (1840-1926) - Nature morte aux pommes et raisins

http://astilllifecollection.blogspot.com

Claude Monet (1840-1926)  
Nature morte aux  pommes et raisins, 1879 
Collection particulière

Que voit on ? Des pommes et des raisins  (et sans aucun doute des tomates aussi !) alignés comme des barques en partance sur une nappe blanche plissée dont  la surface est ridée comme celle d'une  d'une mer  amicale.

Rappel biographique : le peintre français Claude Monet, l'un des fondateurs de l'impressionnisme, est surtout connu pour ses paysages et ses portraits.  " La couleur, disait-il " est mon obsession quotidienne, ma joie et mon tourment ".   Claude Monet est l’un des fondateurs de l'impressionnisme. En 1859, il part à Paris tenter sa chance sur le conseil d'Eugène Boudin. Après des cours à l'académie Suisse puis chez Charles Gleyre et la rencontre de Johan Barthold Jongkind, le tout entrecoupé par le service militaire en Algérie, Monet se fait remarquer pour ses peintures de la baie d'Honfleur. En 1866, il connait le succès au Salon de la peinture. Toute cette période est cependant marquée par une grande précarité. Il fuit ensuite la  guerre de 1870  à Londres puis aux Pays-Bas. Dans la capitale anglaise, il fait la rencontre du marchand d'art Paul Durand-Ruel qui lui assurera sa principale source de revenu pendant le reste de sa carrière. Revenu en France, la première exposition des futurs impressionnistes a lieu en 1874. À partir de 1890, Monet se consacre à des séries de peintures, c'est-à-dire qu'il peint le même motif à différentes heures de la journée, à diverses saisons. Il peint alors parfois des dizaines de toiles en parallèle, changeant en fonction de l'effet présent. La fin de sa vie est marquée  par une maladie, la  cataracte, qui affecte son travail.
Monet peint devant le modèle sur l'intégralité de sa toile dès les premières ébauches, il retouche ensuite de nombreuses fois jusqu'à ce que le résultat le satisfasse. Contrairement à ce qu'il affirme, il termine la plupart de ses toiles en atelier, prenant modèle sur les premières peintures d'une série pour peindre les autres. D'un caractère parfois difficile, prompt à la colère comme au découragement, Claude Monet était un grand travailleur qui n'hésitait pas à défier la météo pour pratiquer sa passion. Monet résume sa vie ainsi de la meilleure manière : « Qu'y a-t-il à dire de moi ? Que peut-il y avoir à dire, je vous le demande, d'un homme que rien au monde n'intéresse que sa peinture - et aussi son jardin et ses fleurs ».

2018- A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

samedi 18 août 2018

Alexej Von Jawlensky (1864-1941) - Stilleben mit Äpfeln und Violet Fruit Stand


https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/alexej-von-jawlensky-1864-1941.html

Alexej Von Jawlensky (1864-1941) 
Stilleben mit Äpfeln und Violet Fruit Stand, 1912

Que voit on ? Une des plus belles natures mortes de ce grand peintre russe expressionniste à peu près inconnu en France.  Rappeler que cette oeuvre  a été peinte en 1912, en dit assez sur la capacité imaginative et sur le génie visionnaire de ce peintre  qui a peint plus de portraits et de paysages que que de natures mortes. On la la savourera d'autant plus a sa juste valeur  !   Quand au reste on ne peut qu'être fasciné par cet éclatement de couleurs que Matisse a du adorer lorsqu'il a rencontré Jawlensky à Paris au Salon d'Automne de 1905. 

Rappel Biographique  : Initialement  destiné à devenir militaire, Alexej von Jawlensky poursuit ses études à  l'Ecole des Cadets de Moscou où il a l'occasion de voir pour la première fois une exposition de peinture... c'est un évènement qui va bouleverser sa vie. Il commence dès lors à  peindre et va faire de fréquente visites à la Galerie Tretiakov.
 En 1884 il est nommé lieutenant, en poste à Moscou. Il peint des paysages et la steppe tatare et, en 1898, il obtient son transfert pour Saint-Pétersbourg où se trouve l'Acadйmie impйriale des beaux-arts dont il suit les cours. En 1890, il rencontre Ilia Répine, le grand peintre russe réaliste et romantique de l'époque.  En 1905, il travaille а Carantec, en Bretagne, et grâce а l'intervention de Diaghilev, il envoie six toiles au Salon d'automne qui sont exposées dans la section russe.
A Munich, il fait la connaissance du « nabi » et peintre-moine et mystique Jan Verkade1 et de Paul Sérusier. Il achète en 1908 un tableau de Van Gogh et rencontre le danseur russe Alexandre Sakharoff qui devient son ami intime.
Jawlensky passe ses été à Murnau, dans le sud de la Bavière, dans la « Maison des Russes », en compagnie de Werefkin, Kandinsky, autant de peintres qui font partie des fondateurs de la Nouvelle Association des Artistes de Munich (Neue Kunstlervereinigung Munchen) ou NKVM, qui donne naissance en 1912 au groupe nommé « Der Blaue Reiter » (Le Cavalier Bleu). А cette époque, Jawlensky rencontre Franz Marc et Emil Nolde.
En 1914, première exposition de la Sécession munichoise (Neue Munchner Sezession), puis, après la déclaration de la guerre, Jawlensky se réfugie en Suisse а Saint-Prex. Dans un grand isolement, il commence à peindre la vue qu'il a de sa fenêtre : c'est la série des Variations.
А Zurich, qui est devenu un lieu de rencontre pour les artistes et écrivains européens fuyant la guerre, Jawlensky fait la connaissance de Jean Arp, Wilhelm Lehmbruck et Marie Laurencin. Il commence ses séries des Têtes mystiques et des Visions du Messie. De 1918 à 1921, il s'installe à Ascona et commence la série des Têtes Abstraites. Il rencontre avec le poete Rainer Maria Rilke et le sculpteur Archipenko. En 1921, il quitte Ascona et s'installe à Wiesbaden.
 En 1938, il cesse de peindre.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

vendredi 17 août 2018

William Nicholson (1872-1949), Sun Fish

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/william-nicholson-1872-1949-sun-fish.html

William Nicholson (1872-1949) 
Sun Fish, 1935

Que voit on ? Un poisson solitaire entouré de blocs de glaces dans un plat en porcelaine blanche  Il semble être posé sur un coin de table et attendre que l'on s'occupe de lui !  Ce sujet est surtout une nouvelle opportunité pour Nicholson de traiter les transparences (ici celles de la glace) dans lesquelles il excelle.

Rappel biographique : Le peintre britannique William Nicholson (1872-1949)  est surtout connu pour les illustrations qu'il a réalisées pour des livres destinés à la jeunesse. Il illustra ainsi notamment Peter Pan de J.M. Barrie. au tournant du 20e siècle. A partir de 1900, encouragé et protégé par Whistler, il se consacre à la peinture et commence d'exposer ses premières toiles, essentiellement des portraits, des natures mortes  et des paysages. Et ce fut une très grande réussite !

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 



jeudi 16 août 2018

Félix Vallotton (1865-1925) - Anémones et Oranges

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/felix-vallotton-1865-1925-anemones-et.html

Félix Vallotton (1865-1925) 
Anémones et Oranges

Que voit on ? ce que décrit le titre posé sur un tissu qui rappelle certains motifs de Vuillard, recouvrant un bureau sécrétaire dans lequel on aperçoit aussi deux livres.

Rappel biographique : Félix Vallotton, peintre d'origine suisse naturalisé français en 1900, est un artiste à cheval sur deux siècles, deux pays et plusieurs tendances esthétiques, des Nabis à la Neue Sachlichkeit (Nouvelle Objectivité). S'il est aujourd'hui moins connu en France qu'en Suisse, c'est pourtant à Paris, dans les années 1890, que ses gravures sur bois novatrices lui ont valu une renommée qui s'est rapidement étendue à l'Europe entière. Tout au long de sa vie le " Nabi étranger ", comme il était surnommé, s'est intéressé à une gamme étendue de sujets récurrents - intérieurs, toilettes, nus féminins, paysages, natures morte, rendus étranges par son style lisse et froid, aux couleurs raffinées, aux découpages et aux cadrages audacieux. Et bien qu'il ne fût pas toujours compris par la critique de son temps, Vallotton a su s'imposer comme une figure en vue de la scène artistique parisienne et trouver sa place dans le courant moderne, notamment en participant à de nombreuses manifestations internationales d'avant-garde devenues mythiques. C'est surtout à  partir de 1910, que Félix Vallotton s’intéresse au genre de la nature morte et le transforme dans chacune de ces toiles.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

mercredi 15 août 2018

Alexandre Isidore Leroy de Barde (1777-1828) - Nature morte aux oiseaux exotiques

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/alexandre-isidore-leroy-de-barde-1777.html

Alexandre Isidore Leroy de Barde  (1777-1828)
Nature morte aux oiseaux exotiques, au centre : un hibou, autour divers oiseaux
Musée du Louvre, Paris 

Rappel biographique :  Peintre de natures mortes, de paysages, aquarelliste, collectionneur de curiosités et initiateur des cabinets de curiosités, Alexandre-Isidore Leroy de Barde étudie en 1797 à l'Académie Royale. Le roi Louis XVIII achète certaines de ses toiles et le nomme "Premier peintre d'histoire naturelle". Il voyage dans le monde entier pour rechercher des objets, des minéraux, des fossiles, sa grande passion. Il ouvre, à Paris, un Cabinet de Curiosités constitué de tous ses spécimens d'histoire naturelle (oiseaux, coquillages, animaux, minéraux), de vases et objets d'antiquités et d'objets provenant des mers du Sud (armes, habillement, ustensiles, instruments de marine, de musique). L'artiste expose à la Royal Academy de Londres à partir de 1797, et devient membre de la Société des aquarellistes anglaise. 
Il lègue en 1823, son immense collection à la ville de Boulogne-sur-Mer.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

mardi 14 août 2018

Michelangelo Merisi da Caravaggio (1571-1610) dit Le Caravage - Canestra di frutta

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/michelangelo-merisi-da-caravaggio-1571.html

Michelangelo Merisi da Caravaggio (1571-1610)  
Canestra di frutta (1594)
 Pinacoteca Ambrosiana, Milano.

Que voit on ? Une des rares, très rares nature mortes de ce peintre majeur du 17e siècle, maître du clair obscur et du traitement des sujets religieux, le plus nobles des genre picturaux d'alors.  Le sujet est banal : des pommes, des raisins, des figues et des poires, le tout dans une nuage de feuillage rongé par les insectes et reposant dans une corbeille d'osier où la maitrise du clair obscur du maitre apparait dans toute sa force. 

Rappel biographique  : Michelangelo Merisi da Caravaggio, en français Caravage ou le Caravage, est un peintre milanais. Son œuvre puissante et novatrice  a révolutionné la peinture du 17e siècle par son caractère naturaliste, son réalisme parfois brutal et l'emploi appuyé de la technique du clair-obscur allant jusqu'au ténébrisme. Il connaît la célébrité de son vivant et il influence nombre de grands peintres après lui, comme en témoigne l'apparition du caravagisme.
Il obtient en effet un succès foudroyant au début des années 1600 : travaillant dans un milieu de protecteurs cultivés, il obtient des commandes prestigieuses et des collectionneurs de très haut rang recherchent ses peintures. Mais ensuite Caravage entre dans une période difficile. En 1606, après de nombreux démêlés avec la justice des États pontificaux, il blesse mortellement un adversaire au cours d'un duel. Il doit alors quitter Rome et passe le reste de sa vie en exil, à Naples, à Malte et en Sicile. Jusqu'en 1610, l'année de sa mort à l'âge de 38 ans, ses peintures sont en partie destinées à racheter cette faute. Toutefois, certains éléments biographiques portant sur ses mœurs sont aujourd'hui revus, car des recherches historiques récentes remettent en cause le portrait peu flatteur qui a été longtemps propagé par des sources du 17e siècle et sur lesquelles on ne peut plus désormais se fonder.
Après une longue période d'oubli critique, il faut attendre le début du 20e siècle pour que le génie de Caravage soit pleinement reconnu, indépendamment de sa réputation sulfureuse. Son succès populaire donne lieu à une multitude de romans et de films, à côté des expositions et des innombrables publications scientifiques qui, depuis un siècle, en renouvellent complètement l'image. Il est actuellement représenté dans les plus grands musées du monde, malgré le nombre limité de peintures qui ont survécu. Toutefois certains tableaux que l'on découvre depuis un siècle posent encore des questions d'attribution.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 


lundi 13 août 2018

Childe Hassam (1859-1935) - A favorite corner

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/childe-hassam-1859-1935-favorite-corner.html

Childe Hassam (1859-1935)
A favorite corner,  1892
Private collection 

Que voit on ?  Ce grand peintre que fut Childe Hassam a peint un nombre extrêmement restreint de natures mortes qu'il traitait toutes comme des paysages, quand il ne les insérait pas l'intérieur de paysages et quelquefois même de portraits... c'est dire le peu de goût qu'il avait pour le genre en tant que tel. Pourtant toutes sont magnifiques.! Comme celle-ci  par exemple ,qui ne veut pas surtout pas dire son nom,  et qui décrit son coin favori avec une accumulation de pots, de fleurs, de flacons,  de pièces de tissus  et de divers objets posés sur un entablement à tréteaux recouvert d'une nappe blanche, le tout posé devant une fenêtre. 

Rappel biographique :  le peintre, graveur, dessinateur, illustrateur et lithographe américain Frederick Childe Hassam est un impressionniste, membre du groupe des Ten American PaintersPeintre de scènes de genre, figures, nus, intérieurs, paysages, paysages urbains, marines, il a aussi bien utilisé  l'huile, la gouache, l'aquarelle ou  le pastel. De 1886 à 1889, il séjourne à Paris  où il étudie l'art à  l'Académie Julian. Ses professeurs sont Gustave Boulanger et Jules Joseph Lefebvre. L'impressionnisme français et l'art de Claude Monet ont une forte influence sur lui. Parmi ses œuvres les plus connues, réalisées à la fin de sa vie, figure la Flag series. Il s'agit d'une trentaine de tableaux qu'il commença en 1916, inspirés par la parade de préparation des engagés volontaires américains pour la Première Guerre mondiale sur la Cinquième avenue. Le tableau le plus célèbre de la série, The Avenue in the Rain (1917), représentant des drapeaux américains et leur reflets sous la pluie, fait partie de la collection de la Maison Blanche. Le président Barack Obama l'avait  fait installer dans le bureau ovale dès le début de sa  présidence. 

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

dimanche 12 août 2018

Paul Gauguin (1848-1903) - Nature morte avec mangues

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/paul-gauguin-1848-1903-nature-morte.html

Paul Gauguin (1848-1903)
 Nature morte avec mangues, 1901 
Collection  privée

Rappel biographique : le peintre français Paul Gauguin est un peintre post impressionniste, chef de file bien connu de l'École de Pont-Aven et inspirateur des Nabis. Il est considéré comme l'un des peintres français majeurs du 19e siècle. En 1874, la connaissance qu'il fait de Camille Pissaro et la première exposition du courant impressionniste, l'inclinent à devenir amateur d'art et à s'essayer alors à la peinture. En 1882, il abandonne son emploi de courtier en bourse pour se consacrer uniquement à sa nouvelle passion, la peinture. De janvier à novembre 1884, il s'établit à Rouen où Pissaro vivait également. Pendant ces 10 mois passés à Rouen, il réalise près de quarante tableaux, principalement des vues de la ville et de ses alentours et quelques natures mortes très classiques. Cela ne suffit pas pour vivre et il part avec sa femme et ses enfants dans la famille de celle-ci à Copenhague.
Ses affaires ne vont pas bien et il revient à Paris en 1885 pour peindre à plein temps, laissant femme et enfants au Danemark, n'ayant pas les moyens d'assurer leur subsistance. Il est déchiré par cette situation. Il expose avec les impressionnistes régulièrement de 1876 à 1886.
C'est en juillet 1886 que Paul Gauguin effectue un premier séjour en Bretagne. Il s'installe pour 3 mois à la pension Le Gloanec, à Pont-Aven où vit une colonie d'artistes. Il y rencontre le très jeune peintre (et écrivain) Emile Bernard adepte du " Cloisonnisme ", une technique picturale cernant chaque plan de couleur d'une fine cloison, un peu à la manière de la technique du vitrail ou des estampes japonaises.
Influencé par Emile Bernard et par le courant symboliste, Paul Gauguin renonce à l'impressionnisme pour élaborer, une nouvelle théorie picturale, le " Synthétisme ". Sa recherche va alors dans le sens d'une simplification des formes, il élimine les détails pour ne garder que la forme essentielle, simplification obtenue par l'usage du cerne et de l'aplat de couleur.  Nabis et Synthétistes, inspirés également par Stéphane Mallarmé et les symbolistes littéraires, partageront pendant quelques temps des convictions communes sur la nécessité de libérer la peinture de sa sujétion au réel et de laisser davantage de place à l'idée ou à la symbolique. Maurice Denis, Paul Sérusier, Édouard Vuillard, Pierre Bonnard, Odilon Redon font partie de ce mouvement.
Gauguin retournera en Bretagne en 1889 et 1890, au Pouldu, tout proche de Pont-Aven, deux lieux où chaque été une importante colonie d'artistes tentera d'élaborer une nouvelle peinture. Il y loge à " la Buvette de la Plage " de Marie Henry, en compagnie des peintres Meyer de Haan, Sérusier et Filiger.

En 1891, ruiné, il s'embarque pour la Polynésie, grâce à une vente de ses œuvres dont le succès a été assuré par deux articles enthousiastes d'Octave Mirbeau. Il s'installe à Tahiti où il espère pouvoir fuir la civilisation, tout ce qui est artificiel et conventionnel.
Influencé par l'environnement tropical et la culture polynésienne, son œuvre gagne en force, il réalise des sculptures sur bois et peint ses plus beaux tableaux, notamment son œuvre majeure, aujourd'hui au Musée des Beaux arts de Boston au titre explicite de D'où venons nous? Que sommes sommes, Où allons nous ? qu'il considère lui-même comme son testament pictural. En 1901, il va vivre a Atuona dans les îles Marquises. Il lui semble être au paradis. Il va vite déchanter en se rendant compte des abus des autorités et en essayant de se battre pour les indigènes. Malgré ce combat auprès des autorités, Gauguin reste peu apprécié des Polynésiens en général et des Marquisiens en particulier, qui ont l'impression d'avoir eu affaire à un homme qui s'est servi d'eux, de leur culture ancestrale et surtout des femmes, comme si cela lui était dû. Affaibli, fatigué de lutter, il meurt au printemps 1903. Il est enterré dans le cimetière d'Atuona. La tombe du chanteur Jacques Brel est juste à côté de la sienne.


2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

samedi 11 août 2018

Rudolph Thygesen (1880-1953)

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/rudolph-thygesen-1880-1953.html

Rudolph Thygesen (1880-1953) 
Oppstilling med krukker, karaffel og frukt, 1924
 (Nature morte avec pot, carafe et fruits)


Rappel biographique :  Rudolph Thygesen était un peintre norvégien, élève de Harriet Bailey et de Kristian Zahrtmann à Copenhague en 1901et 1902 mais il semble que ce soit Edvard Munch  qui ait exercé la plus forte influence sur lui  Entre 1906 et 1910, il  se rendit souvent à Paris et se laissa influencer par l'art français de cette époque et en particulier par Paul Gauguin, comme en témoignent plusieurs de ses tableaux de silhouettes de femmes  nues saisies dans des paysages exotiques, peuplés d'une faune et d'une flore pour le moins tropicale.  Il  joua aussi un rôle déterminant dans le domaine des  arts décoratifs à la La Remfabrik d' Oslo.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

vendredi 10 août 2018

Eugène Baboulène (1905-1994) - Bouillabaisse

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/eugene-baboulene-1905-1994-bouillabaisse.html

Eugène Baboulène (1905-1994) 
Bouillabaisse, 1964
Collection particulière

Que voit on ? Tous les ingrédients pour réussir une bonne bouillabaisse, les rougets de roche, les oursins et l'huile d'olive figurant en bonne place sur  le linge de présentation.  Une nature morte  qui est à la fois  un bien précieuses" recette de cuisine " pour qui saura en relever tous les ingrédients. 

Rappel biographique : Eugène Baboulène est ce qu'il était  convenu d'appeler il n'y a pas si longtemps encore (avant que le terme ne devienne presque péjoratif!), un peintre régionaliste.  Présenté  aujourd'hui comme « le plus songeur des figuratifs », il est considéré de nos jours comme un des meilleurs peintres de l’Ecole provençale contemporaine.
Né dans une maison située Place du Pavé d'Amour à Toulon, il resta attaché toute sa vie à ce grand port méditerranéen.  Après l'Ecole des beaux-arts de Toulon, il suit à Paris les cours de Pierre Laurent а l'Ecole nationale des beaux-arts, tout en s'inscrivant а l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs.  De famille modeste, Pour subvenir а ses besoins quotidiens, il travaille comme retoucheur de nuit au journal L'Intransigeant.
Il revient à Toulon en 1931 et vit de son travail de décorateur qu'il exerce aussi bien dans les maisons closes les plus célèbres de  ce port (qui en comptait un très grand nombre) qu'au grand théâtre de la ville.
En 1936, il est nommé professeur de décoration а l'Ecole des beaux-arts de Toulon.  En 1946, ses rencontres avec les grands peintres catalans Antoni Clavé et Antoni Tаpiès vont être déterminantes sur son oeuvre. Il suit leur conseil de délaisser la décoration pour se consacrer uniquement à la peinture.
А partir de 1950, il est présent dans toutes les manifestations artistiques importantes. De nombreuses expositions lui sont consacrées, tant en France (Paris, Nice, Rouen, Nantes, Strasbourg, Le Havre, Bordeaux, Lyon) qu'à l'étranger ( Londres, Oran, Genève, New York, Berlin, Tokyo, Madrid).
l affectionne plus particulièrement les marines et les paysages provenзaux, les ambiances simples et chaleureuses, qu'il peint avec finesse dans des harmonies de couleurs aux tons pastels. Ses natures mortes quoique rares reflètent toutes la force et les couleurs de la Provence.
 En 1979, Il fut élu membre de l'Académie du Var. Une place et une maison de Toulon portent son nom.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

jeudi 9 août 2018

Maximilian Pfeiler (1656-1746) Nature morte à la grenade...

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/maximilian-pfeiler-1656-1746-nature.html

Maximilian Pfeiler  (1656-1746) 
Nature morte à la grenade,  raisins blanc et rouges, figues, tomates et fleurs d 'oranger  sur un tissu précieux 

Que voit on ? Une profusion de fruits  somptueusement  présentés comme sortis d'une corne d'abondance dont certains ont des formes que nous ne connaissons presque plus aujourd'hui. 

 Rappel biographique : la biographie  (très succinte) de ce peintre allemand de l 'abondance et du faste est documentée de 1694 à 1721 uniquement.  On sait qu'il  dut actif  à Rome où tout ce que la ville comptait de gens importants lui passait commandes  de somptueuses compositions dont  il était un spécialiste reconnu. On sait aussi  qu'il fut l'élève de Christian Berentz et  qu'il collabora avec Francesco Trevisani et Michele Rocca.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

mercredi 8 août 2018

Aage Storstein (1900-1983) - Stilleben med fiolin

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/aage-storstein-1900-1983-stilleben-med.html


Aage Storstein (1900-1983) 
Stilleben med fiolin, 1928

Rappel biographique : Aage Storstein était un artiste norvégien qui fit ses études à Paris  successivementà l’Académie Ranson,  à l'Académie de la Grande Chaumière et  l'Académie Colarossi en 1920 et 1921 et en 1926 avec Somboro et Per Krohg. Il exposa pour la première fois débuts à l' Salon d’automne (Hшstutstillingen) où ses oeuvres furent présentées 1une douzaine de fois entre 1924 et 1983. Il participa aussi  à l’exposition universelle de Paris en 1937.
А partir de 1946, Storstein a enseigné l’art à  la Norwegian National Academy of Fine Arts où il eut notamment pour élèves  Rolf Aamot, Halvdan Ljшsne et Gunnar S. Gundersen.
En 1938 il reçoit la commande de  la décoration de la Galerie de l’ouest а l' hôtel de ville d’Oslo, qu’il termina pours on inauguration officielle, en 1950.
Ses oeu uvres sont conservées à la Nasjonalgalleriet d' Oslo,  au Musée National d’Art, d'Architecture et de Design,  au Moderna Museet en Suède,  au Rogaland Kunstmuseum à Stavanger...

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

mardi 7 août 2018

Antonio de Pereda y Salgado (1611- 1678) - Bodegon de frutas

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/antonio-de-pereda-y-salgado-1611-1678.html

Antonio de Pereda y Salgado (1611- 1678)  
Bodegon de frutas 1650 
Museu Nacional de Arte Antiga, Lisboa 


Rappel biographique : Antonio de Pereda y Salgado  est un peintre espagnol du siècle d'or. Fils d'un modeste peintre de Valladolid du même nom, il perd son père а l'âge de 11 ans. Il étudie  alors dans l'atelier de Diego Valentin Diaz, avant de partir à Madrid avec sa mère vers 1627. Il y devient l'élève de Pedro de las Cuevas. Précoce, il se fait remarquer par plusieurs commanditaires importants dont le juge du conseil royal Don Francisco de Tejada. Il est introduit à la cour de Philippe III et obtient la protection de l'italien Giovanni Battista Crescenzi, marquis de la Torre, arrivé en Espagne en 1617 et devenu surintendant des bâtiments royaux. Il reçoit une commande pour un tableau de la série des batailles du salon des royaumes au palais du Buen Retiro, Le Marquis de Santa Cruz secourant Gênes assiégée qui consacre définitivement sa réputation.  Cependant la disparition de son protecteur en 1637 l'écarte d'autres commandes royales. Il se consacre alors à la peinture religieuse pour des chapelles privées et а la peinture de natures mortes et notamment de Vanités, dont il reste une des grands maitres incontestés.
Il décède le 30 janvier 1678 à Madrid, à l'âge de 66 ans.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

lundi 6 août 2018

Andres de Leito ou Deleito (actif de 1650-1663) - Bodegón de vanitas

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/andres-de-leito-ou-deleito-actif-de.html


Andres de Leito ou Deleito (actif de 1650-1663)
Bodegón de vanitas
Madrid, Real Academia de Bellas Artes de San Fernando.

Rappel biographique : Andrès Deleito, parfois écrit Andrès de Leito ou Leyto, est un peintre espagnol connu entre 1656 et 1663. On ne sait rien de  très précis de sa vie  et seule une notice sommaire  écrite sur lui par Ponz et Ceбn Bermudez le mentionne. Ils écrivent son nom « de Leito » et le situe à Ségovie et Madrid. On connait un testament de lui qu'il a signé le 11 juillet 1663. Il a travaillé au couvent San Francisco de Ségovie où il a peint des scènes de l'histoire franciscaine avec un certain Sarabia. Le musée du Prado possède une curieuse toile représentant l'Expulsion des marchands du Temple. L'essentiel de sa production est constitué par des natures mortes et plus particulièrement par des  "Vanités" toujours somptueusement mises en scène et richement colorées, assez proches du style d'Antonio de Pereda.(1611-1676) avec leur foisonnement de bijoux et  d'objets précieux.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

dimanche 5 août 2018

Nicolas de Staël (1914-1955) - Le saladier

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/nicolas-de-stael-1914-1955-le-saladier.html

Nicolas de Staël (1914-1955)
Le saladier  1954
Collection privée.

Que voit on ? Dans une manière très figurative, sur un fond séparé en deux plans (noir en haut, blanc en bas)  : un saladier en verre et des couverts à salades soutenus par la masse fraiche et animée des feuilles de salades peintes à la fois comme si elles étaient une mer de verdure déchainée ou un paysage printanier plein de promesses.

Rappel biographique : Le peintre français  d'origine russe Nicolas de Staël, né baron Nicolaï Vladimirovitch Staël von Holstein,  est issu d'une branche cadette de la famille de Staël-Holstein. Plus d'un demi siècle après sa mort, il reste l'un des peintres les plus marquants du 20e siècle posant un problème aux historiens de l'art qui ne savent pas dans quelle catégorie le classer,  ce qui doit le réjouir post mortem, lui qui détestait les catégories et les courants.
La réinvention de la figuration opérée par Staël a été mal comprise alors qu'elle anticipait d'une vingtaine d'année l'évolution générale de l'art. Il a « retrouvé le visible sans renoncer aux possibilités expressives et à la liberté d'action qui définissent la peinture contemporaine»  alors que Paris perd sa place de capitale des arts, dès les années 1960, sous l'effet du marché de l'art et de la surenchère : " on y est devenu incapable de discerner le pastiche de l'original " selon Umberto Eco.
Selon Marcelin Pleynet et Michel Seuphor : « ...il faut tenir compte de Nicolas de Staël, vu et revu souvent avec et travers l'avant-garde américaine de années cinquante. Ces nouveaux mouvements d'abstraction suivent le cheminement de Staël, délaissant la peinture gestuelle pour une peinture brossée, voir maçonnée ».
Peu exposé de son vivant, son œuvre a donné lieu à de nombreuses manifestations posthumes qui ont confirmé sa stature sur le plan international. " Staël fut le plus puissant créateur de sa génération dans l'École de Paris de l'après-guerre, sur laquelle il a exercé une forte influence Il a été le premier à dépasser l'antinomie  abstraction-figuration ".
Nicolas de Staël meurt à 41 ans en se jetant de la terrasse de l'immeuble où il avait son logement et un de ses ateliers à Antibes. L'ensemble de son oeuvre s'étend sur 15 années. Il a peint, à partir de 1952, plusieurs natures mortes dont quelques unes sont aujourd'hui conservées et exposées au Musée Picasso d'Antibes à quelques pas de son ancien atelier.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 


samedi 4 août 2018

Orsola Maddalena Caccia (1596-1676) - Vassoio con frutta e quaglia

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/orsola-maddalena-caccia-1596-1676.html

Orsola Maddalena Caccia (1596-1676)
Vassoio con frutta e quaglia  (1630-1635 )
 Collezione privata.

Que voit on ? Une caille vivante,  personnage principale de cette nature morte, s'apprêtant à saccager délicatement un plateau de fruits en porcelaine sur lequel elle est perchée. Dans le plateau comme attachés à la même branche :  des figues, des agrumes et des petites fleurs bleues. Fait assez rare : l'oiseau est vivant alors que les peintres avaient plutôt tendacce à les représenter morts dans ce genre de toile. 

Rappel biographique : Orsola Maddalena Caccia de son vrai nom Theodora Caccia, est une femme peintre italien baroque spécialisée dans la peinture de thèmes religieux, de retables et de natures mortes principalement à sujets floraux. Elle est la fille et l'élève du  peintre Guglielmo Caccia. e Son prénom de naissance étant Theodora, elle l'échange contre celui de Orsola Maddalena lors de ses vœux à son entrée au couvent des Orsolines de Bianzè dont elle devient abbesse en 1620. Sa  sœur Anna Guglielma l'accompagne dans ce couvent et est, elle aussi, peintre !
En 1625, elle rejoint le couvent des Ursulines fondé par l'évêque de Casale à la suite du don à la congrégation de la maison familiale par son père. Les deux sœurs ont réalisé des peintures pour le monastère à Moncalvo.
À l'intérieur du monastère,  Orsola Maddalena Caccia organisa une petite école d'art et un atelier de peinture. Les peintres Laura et Angelica Bottero furent ses élèves.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

vendredi 3 août 2018

Maerten-Boelema de Stomme (1611-1644) - Nature morte aux reliefs de poissons

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/maerten-boelema-de-stomme-1611-1644.html

Maerten-Boelema de Stomme  (1611-1644) 
Nature morte aux reliefs de poissons
Collection particulière

Que voit-on ?  Une nature morte de restes de poissons... un repas commencé mais jamais terminé. Le plateau de crevettes n'a même pas été touché.  Comme souvent les mises en scènes de ce maitre hollandais sont très  pensées. le linge au milieu de la toile qui semble abandonné est là pour permettre la présentation du contenu du plat en argent dont une partie du contenu semble s'être déversé sur la table. Une urgence plus que le manque d'appétit aura forcer le  destinataire du repas à l'interrompre. Une urgence ou la mort... car il ne faut oublier, qu'à cette époque, toutes les natures mortes sont des odes épicuriennes, des invitations à profiter de la vie tant qu'il est encore temps.  Ici la mis en garde est claire.

Rappel biographique : Le peintre Maerten Boelema de Stomme est un peintre néerlandais de l'époque de l'âge d'or de la nature morte hollandaise.C'est peu de dire qu'il en est même un des représentants les plus illustres.  Le surnom  de «le muet» (de stomme) qui lui fut donné se réfère au fait qu'il était sourd et muet. Il signait d'ailleurs ses oeuvres  'M.B. de Stomme'  '"M.B le Muet"). Maerten Boelema était un élève de Willem Claeszoon Heda (connu aussi comme) Willem Claesz qui fut un des grands maîtres hollandais du genre. Maerten Boelema mourut jeune, à l'âge de 33 ans. Extraordinaire histoire que celle de cet artiste qui  a peint toutes les natures mortes que nous connaissons de lui aujourd'hui - c'est à dire une vingtaine -  dans les deux dernières années de sa vie (1642-1644) ! Compte tenu de la perfection de son style, on peut imaginer ce qu'aurait été l'œuvre de ce peintre s'il avait pu vivre plus longtemps. Comme son maître Claesz, Maerten Boelema est un peintre qui maîtrise parfaitement les transparences et qui a beaucoup peint de nautiles.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes 

jeudi 2 août 2018

Gwen John (1876-1939) - Study for 'The Brown Teapot'

https://astilllifecollection.blogspot.com/2018/08/gwen-john-1876-1939-study-for-brown.html

Gwen John (1876-1939) 
Study for 'The Brown Teapot', c.1915–1916
Private collection 

Que voit on ? Une théière en terre cuite rouge et deux tasses en porcelaine blanche posées sur un guéridon  devant une cheminée. sur le manteau de laquelle trône un pot rempli de pinceaux... Le tout baignant dans une lumière magique et peint d'une touche presque abstraite. 

Rappel biographique : Gwendolen Mary John  plus connu sous le nom d'artiste de Gwen John est  une artiste galloise qui a travaillé en France pendant la majeure partie de sa carrière. Ses peintures, principalement des portraits de femmes, sont  d'une grande force bien que peints avec une palette extrêmement restreintes. De son vivant, elle fut largement éclipsée par son frère Augustus John,  mais depuis sa disparition sa réputation n'a cessé de croître.
C'est en1903, qu'elle se rendit en France avec son amie Caroline McNeill (qui deviendra plus tard la seconde épouse de John Augustus). Lorsque les deux femmes débarquent à Bordeaux, elles s'en vont à  pieds sur les routes, avec leur attirail de peinture sous le bras main, dans le but  d’atteindre... Rome!  Elles dorment à la belle étoile et vivent de l’argent gagné en chemin en vendant des esquisses de portraits,  et s'arrêtent à Toulouse. En 1904, elles vont toutes deux à Paris, où elles retrouvent John. En cette même année 1904,  Gwen John devient le modèle du sculpteur Auguste Rodin en même temps que sa maitresse.  Sa dévotion à la Rodin beaucoup plus âgé, qui était l’artiste le plus célèbre de son temps,  se poursuivit sans relâche pendant plus de dix ans... jusqu'a ce que Rodin s'en lasse et decide de s'en éloigner.  Durant ses années parisiennes, Gwen John  rencontra la plupart des grandes  personnalités artistiques de son temps, notamment Matisse, Picasso, Brancuși et Rainer Maria Rilke, Travaillé dans la solitude, elle fut cependant très peu influencée par ses contemporains. En 1910, elle se fixe à Meudon, où elle restera  le reste de sa vie. Alors que sa liaison avec Rodin tirait à sa fin, Gwen John chercha un réconfort dans le catholicisme, et en 1913, elle fut admise dans l’église.et exprima a de multiples reprises  son désir d'etre une « Artiste près de Dieu » ou de « devenir une sainte.»  Dans une lettre de1912  elle écrit : «  Je pourrais n'avoir jamais rien d'autre à exprimer, que ce désir d’une  plus grande vie intérieure ».

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes