dimanche 2 septembre 2018

Jean-Baptiste-Siméon Chardin (1699-1779) - Table de cuisine avec marmite de cuivre, chou, égrugeoir et réchaud

http://astilllifecollection.blogspot.com


Jean-Baptiste-Siméon Chardin (1699-1779)  
Table de cuisine avec marmite de cuivre, chou, égrugeoir et réchaud 1732-1740 
Barnes Foundation  Philadelphia.

Que voit on ? Une composition  aux ustensiles de cuisine qui ressemble beaucoup à la Nature morte avec chaudron, fourneau de terre, poêlon, nappe, chou, pain, deux oeufs, poireau, et trois harengs suspendus à la muraille (1731-33) conservée au  Musée des Beaux-Arts d'Amiens de déjà postée sur ce blog en  2015 (cf. ce lien). Celle de la Barnes Foundation pourrait lui être contemporaine et pourrait même avoir eta son "pendant comme cela se pratiquait assez souvent dans des commandes de tableaux par paire. 

Rappel biographique : Chardin vu par Marcel Proust  dans  Chardin et Rembrandt, écrit en 1895 et publié en premier dans Le Figaro Littéraire, 27 mars 1954 (éd. La Pléiade, Contre Sainte-Beuve, 1971, p. 373) :
« Si je connaissais ce jeune homme, je ne le détournerais pas d'aller au Louvre et je l'y accompagnerais plutôt ; mais le menant dans la galerie Lacaze et dans la galerie des peintres français du xviiie siècle, ou dans telle autre galerie française, je l'arrêterais devant les Chardin. Et quand il serait ébloui de cette peinture opulente de ce qu'il appelait la médiocrité, de cette peinture savoureuse d'une vie qu'il trouvait insipide, de ce grand art d'une nature qu'il croyait mesquine, je lui dirais : Vous êtes heureux ? Pourtant qu'avez-vous vu là ? qu'une bourgeoise aisée montrant à sa fille les fautes qu'elle a faites dans sa tapisserie (la Mère laborieuse), une femme qui porte des pains (la Pourvoyeuse), un intérieur de cuisine où un chat vivant marche sur des huîtres, tandis qu'une raie morte pend aux murs, un buffet déjà à demi dégarni avec des couteaux qui traînent sur la nappe (Fruits et Animaux), moins encore, des objets de table ou de cuisine, non pas seulement ceux qui sont jolis, comme des chocolatières en porcelaine de Saxe (Ustensiles variés), mais ceux qui vous semblent le plus laids, un couvercle reluisant, les pots de toute forme et toute matière (la Salière, l'Écumoire), les spectacles qui vous répugnent, poissons morts qui traînent sur la table (dans le tableau de la Raie), et les spectacles qui vous écœurent, des verres à demi vidés et trop de verres pleins (Fruits et Animaux). Si tout cela vous semble maintenant beau à voir, c'est que Chardin l'a trouvé beau à peindre. Et il l'a trouvé beau à peindre parce qu'il le trouvait beau à voir. »

2018 - A Still Life Collection 


Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes