lundi 23 juillet 2018

Paul Cézanne (1839-1906) - Nature Morte au Dessert


Paul Cézanne (1839 -1906) 
Nature Morte au Dessert, 1877 ou 1879  
Philadelphia Museum of Art

Que voit on ? Une composition assez sophistiquée mettant en scène  des pâtisseries, liqueurs et fruits posés sur un linge blanc recouvrant une  commode dont les précieux  bronzes ornementaux sont rendus avec précision par Cézanne comme des éléments a part entière de la nature morte. On remarque  aussi les details des motifs ciselés sut la  carafe à liqueur en cristal.  Le quotidien d'un intérieur bourgeois du 19e siècle.

Rappel historique : Au sein du groupe impressionniste, Camille Pissarro et Paul Cézanne forment une paire : si Monet et Sisley apparaissent comme des peintres attirés par l'eau, Cézanne et Pissarro s'attachèrent plutôt à la terre. Ils s'étaient connus en 1861 à Paris. Entre les deux hommes, l'entente allait être profonde et durable. A l'issue de la guerre franco-prussienne et de la Commune, Pissarro s'était installé en 1872 dans la région de Pontoise et d'Auvers-sur-Oise, où venait également travailler Cézanne, lui transmettant alors son aptitude à construire le paysage. En retour, certaines toiles de Cézanne se ressentent des conseils prodigués par Pissarro. (...) La confrontation des peintures des deux artistes propose une lecture nouvelle et enrichissante qui met en valeur cette "parenté" (...) sont ainsi rendus particulièrement sensibles les liens durables ayant uni Cézanne et Pissarro jusqu'à leurs ultimes rencontres du milieu des années 1880.
Pissaro dit : " Cézanne a subi mon influence à Pontoise et moi la sienne. Ce qu'il y a de curieux, c'est la parenté qu'il y a dans certains paysages d'Auvers, Pontoise et les miens. Parbleu, nous étions toujours ensemble! mais ce qu'il y a de certain, chacun gardait la seule chose qui compte,"sa sensation..." ce serait facile à démontrer..."
Cézanne dit : "J e sais que Pissarro) a une bonne opinion de moi, qui ai très bonne opinion de moi-même. Jusqu'à quarante ans, j'ai vécu en bohème, j'ai perdu ma vie. Ce n'est que plus tard, quand j'ai connu Pissarro, qui était infatiguable, que le goût du travail m'est venu."
En 1885, le dialogue entre Cézanne et Pissarro prenait fin en raison de l'éloignement l'un de l'autre : désormais solitaire dans sa création picturale jusqu'à sa mort, Cézanne se retirait en Provence, son pays natal, tandis qu'ayant rencontré Seurat et Signac, Pissarro adoptait temporairement la technique pointilliste.Cézanne et Pissarro allaient néanmoins, chacun, continuer à regarder l'évolution artistique suivie par l'autre, (...) leur brève rencontre en 1895 devant les Cathédrales de Monet exposées dans la galerie Durant-Ruel à Paris en apporte la preuve.

2018 - A Still Life Collection 
Un blog de Francis Rousseau, #AStillLifeCollection, #NaturesMortes